Comment mieux gérer ses émotions grâce à la pleine conscience?

Au delà d'une technique, la pleine conscience est bien plus que cela. Méditation, relaxation, mouvements de yoga en pleine conscience sont différents aspects qui sont proposés dans cette pratique, la mindfullness. Elle permet d'apprendre à voir ce qui se passe dans notre mental, notre corps, de prendre conscience de nos émotions. Au fil du temps, la pleine conscience nous permet de mieux les accepter.

A cette étape de ma vie,  et en toute simplicité, je voulais vous faire part de ma propre expérience sur la gestion des émotions.

Mon témoignage:

Ma rencontre avec la pleine conscience a eu lieu il y a 3 ans. Avant, je pratiquais déjà la méditation mais davantage par la voie du Yoga( par des concentrations sur la respiration, sur un centre d'énergie, mantras et mudras).Cette forme de méditation m'apportait entiere satisfaction.Elle m'a permis pendant plusieurs années de développer les capacités de concentrations, capacités qui m'étaient très utiles dans l'exercice de mon métier, d'autant plus que je pratiquais et que je pratique toujours de bonne heure le matin.

Ma rencontre avec la pleine conscience:

Ma rencontre avec la pleine conscience m'a ouvert au fur et à mesure d'autres horizons et notament celui des émotions.

Losque j'ai suivi le programme des 8 semaines, classiquement appelé le MBSR ( MIndfullness based stress reduction), mes enseignantes m'ont guidée dans cette voie. Observer dans le calme et le silence ce qui se passe dans l'instant. S'exercer à voir et à rester en contact avec tout ce qui se présente dans le champ de notre conscience.Y compris les sensations corporelles, les pensées et les émotions.Et faire avec.

Des séjours de méditation pour avancer:

Lors de ma dernière retraite en silence de 8 jours, j'ai fais un petit pas de plus en m'initiant  aussi à contempler l'impact physique de l'émotion au moment où elle arrive. La peur au ventre, la prise de tête, en avoir plein le dos… toutes ces petites expresions qui prennaient du sens.

Lors des pratiques méditatives, nous restons le plus possible en contact avec ce qui est là, et notamment nos émotions. A travers les enseignements donnés lors des stages et de ma propre pratique, j'ai pu identifier la sensation corporelle qui se "cache" derrière une émotion. Et, en restant en présence de cette émotion, en respirant avec elle,je sais aujourd'hui qu'il est possible de l'apaiser. C'est possible de faire avec, d'accepter plutôt que de lutter.

Ces expériences vécues lors de la pratique formelle donnent confiance et apprennent le lacher prise.

Le cadre d'un séjour de méditation offre énormément de possibilités. Celles de pouvoir se couper de son quotidien, de notre travail, de nos téléphones et autres appareils numériques ( voir mes stages digital detox et mindfullness). Ces séjours nous permettent de nous déconnecter pour mieux nous reconnecter. Pour rencontrer nos propres ressources intérieures, nos propres sources de guérison.Lors de ces stages, nous pouvons aussi nous entrainer à pratiquer dans la continuité, au delà des temps de méditation assise, nous développons la pleine conscience dans nos gestes et attitudes quotidiennes.

Au début de ma pratique méditative, il y a quelques années, je n'étais pas prête à "rentrer" dans le registre des émotions, dans le cadre de "programme gestion du stress". Je laissais ça pour les autres et  restait dans le registre du concret, du pratique, avec notamment  les aspects de la concentration.
Aujourd'hui ma vie avance et je poursuis ma route.Car tout ceci m'est bien utile… et il y a fort à parier que ce le soit aussi pour vous!

Et oui, la pleine conscience est bien plus qu'une tehnique. Elle est résolument pour moi une discipline, une hygiène de vie, qui me permet d'avancer.

Jon Kabbat-Zinn dit " On ne peut arreter les vagues, mais on peut apprendre à surfer dessus."

Aujourdhui, pour moi cette phrase prend tout son sens.

 

No related posts.

Comments are closed.

Switch to our mobile site