digital detix

Pendant que la CGT lance une campagne contre le harcèlement numérique au sein des entreprises, d’autres personnalités telle que la sociologue Noêlle Menrath affirme que nous nous dirigeons vers un nouveau mode de travail et que tout ceci est irrémédiable…et positif!

Le débat est clairement lancé. Avis et propos d’experts.

Pourquoi la CGT lance une campagne contre le harcèlement numérique?

Notamment parce que 75% des cadres déclarent utiliser les nouvelles technologies pour leur usage professionnel.

Et parce qu’elle veut instaurer un droit à la déconnexion.

Sophie Binet de la CGT parle:

 » On continue à se connecter en dehors des heures de travail, à la maison, dans les transports en commun et ce temps doit être pris en compte. »

Selon elle, 2 conséquences néfastes à ce phénomène:

  • La forte interaction entre vie privée et vie pro et l’absence du respect des droits au repos.
  •  La montée d’un travail non dissimulé massif, notamment chez les cadres. Une comparaison avec une certaine forme de travail au noir est faite.

Ils sont contre l’instauration du droit à la déconnexion:

Alain Benssoussan, Avocat au barreau de Paris affirme pour sa part que le droit à la déconnexion n’a aucun sens. C’est davantage l’agilité, la créativité et la fusion des zones privées/pro qu’il faut mettre en avant. Pour lui, ces technologies permettent de lisser le stress notamment pour les cadres autonomes dans leur emploi du temps. » Laissez-les vivre avec les technologies nouvelles! » déclarent-ils.

Pour Joëlle Menrath, sociologue et experte dans l’utilisation des TIC, l’implication vie pro/vie privée est irrémédiable car réciproque pour preuve les pointe de facebook à 11h00, l’heure où tout le monde est au travail.

On se dirige vers un nouveau mode de relation au travail: » On est un peu partout au travail et un peu partout chez soi. »

CECI SUPPOSE DE TROUVER UN EQUILIBRE POUR CHACUN ET DE CROIRE AUX CAPACITES SINGULIERES DES INDIVIDUS A S’AUTODISCIPLINER ET A SAVOIR S’AMENAGER DES TEMPS DE NON CONNEXION.

 Pour elle le terme déconnexion n’est pas adapaté.
Apprendre à se ménager des temps OFF sans téléphone, sans mail et choisir, à d’autres moments de se connecter/LA CONNEXION CHOISIE plutôt que la connexion subie.

Mieux se connaître est le véritable défis de demain:

MIEUX SE CONNAITRE ET MIEUX CONNAITRE SES CAPACITES DE CONCENTRATION

Des temps OFF, des temps de reconnexion. Le développement de la méditation dans le monde de l’entreprise et dans la sphère privée va dans ce sens.

Le temps d’un séjour digital détox, d’une séance de méditation.